Lisons et méditons la Parole de Dieu

"Etre chrétien ne se réduit pas à suivre des commandements,

mais veut dire être en Christ, penser comme Lui,

agir comme Lui, aimer comme Lui."

Le pape François, le 7 juillet 2013

Temps de l'Avent : Du 29 novembre à la veille de Noël

Le mot "Avent" vient du latin "adventus" qui veut dire arrivée, venue. Par ce mot, l’Église désigne le temps pendant lequel les chrétiens attendent la venue du Christ qui est fêtée à Noël. L’Avent débute quatre dimanches avant Noël. C’est un temps de préparation marqué par la symbolique de l'attente et du désir. Cette année, il commence le 29 novembre. (source : La Croix)

Chapelet de

Notre-Dame sur la Vilaine

 

du 30  novembre au 4 décembre 2020

 

« Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ? » (18 février 1858). Cette demande de la Vierge à Sainte Bernadette s’adresse à nous pour cette semaine qui précède la fête de Notre-Dame-sur-la-Vilaine. La messe solennelle est fixée au samedi 5 décembre 2020, quelques jours avant la fête de l’Immaculée Conception (8 décembre).

 

La fête de Notre-Dame-sur-la-Vilaine est un moment important pour tout le doyenné de La Roche-Bernard et les neuf paroisses qui le composent: Théhillac, Saint-Dolay, Saint-Cry, Nivillac, Marzan, La Roche-Bernard, Férel, Camoël et Pénestin. Elle est l’occasion de se réunir pour prier ensemble la Vierge Marie et lui manifester la confiance de prédilection qui a marqué depuis de longs siècles ce pays de Vilaine.

 

Les incertitudes présentes et les obligations qui nous sont faites en conséquence de l’épidémie de COVID-19, ne doivent pas nous empêcher de prier en communion, en fraternité et en confiance la Mère de l’Espérance.

 

C’est à cet effet qu’a été composé ce chapelet de Notre-Dame-sur-la-Vilaine. Ce livret invite tous les chrétiens de notre doyenné à prier Marie au rythme d’une dizaine de chapelet chaque jour de la semaine du 30 novembre au 4 décembre. Bien entendu, il est n’est pas interdit de le méditer en récitant un chapelet quotidien.

 

Chaque journée comporte :

- Une méditation, rédigée à partir de l’Encyclique du pape Saint Jean-Paul II «Redemptoris Mater» (1987). Les numéros entre parenthèses y font référence ;

- Une petite histoire qui appelle à réfléchir sur notre foi ;

- Des intentions de prières pour la récitation de la dizaine de chapelet, ou le chapelet en entier ;

- Une pensée du jour ;

- Une prière.

 

Pour cette semaine de prière à Marie, nous invitons tous ceux qui le peuvent, à prendre le temps d’un passage dans les églises pour prier et déposer un cierge devant la statue de la Vierge.

 

Que ce livret permette notre prière et maintienne notre unité dans la foi. Marie, Mère de l’Eglise, saura bien garder ses enfants dans la confiance et la paix. Que notre méditation approfondisse en nous ce désir de servir l’Eglise, de lui être fidèle et prépare nos cœurs à la joie de pouvoir se retrouver de nouveau réunis sur les bords de Vilaine.

« Faîtes tout ce qu’Il vous dira » (St Jean 2, 5

Lundi  30  novembre : Marie Comblée de grâce

 

Courte méditation :

 

C’est l’Annonciation qui fonde chez Marie la plénitude de grâces. L’Incarnation du Fils de Dieu est en soi «un sommet entre tous les dons de la grâce dans l’histoire de l’homme et dans celle de l’univers» (N°9). Aussi la Vierge Marie se trouve-t’elle au cœur de cette abondance de la grâce de Dieu. Elle est «bénie entre toutes les femmes». Par sa maternité, elle est «unie au Christ d’une manière tout à fait particulière et exceptionnelle» (N°8). La salutation de l’ange, s’adressant à celle qui est «comblée de grâce»,«comme si c’était là son vrai nom» (N°8), souligne à la fois qu’elle est celle que le Père a choisi de toute éternité et celle à qui il est donné d’entrer la première dans le mystère du Christ.

 

***

 

«Toute la création est l'œuvre de Dieu, et Dieu est né de Marie ! Dieu a tout créé, et Marie a enfanté Dieu! Dieu qui a tout formé, s'est formé Lui-même du sein de Marie, et ainsi Il a refait tout ce qu'Il avait fait. Lui qui a pu tout faire de rien, n'a pas voulu refaire sans Marie sa création détruite. Dieu est donc le Père de toutes les choses créées, et Marie la Mère de toutes les choses recréées. Dieu est le Père de la création universelle, et Marie la Mère de la rédemption universelle. Car Dieu a engendré Celui par qui tout a été fait, et Marie a enfanté Celui par qui tout a été sauvé. Dieu a engendré Celui sans qui absolument rien n'existe, et Marie a enfanté Celui sans qui absolument rien n'est bon. Oui, le Seigneur est vraiment avec Marie: Il lui a fait un Don tel que la nature entière lui est grandement redevable, à Elle, en même temps qu'à Lui. »

SAINT ANSELME

 

***

Petite histoire : L’homme a marché sur la lune.

Les journalistes se ruent vers les cosmonautes américains et les pressent de leurs questions... Un de ces cosmonautes, James Irvin, ne cesse de sourire devant ces assauts médiatiques et les flashs qui crépitent... Humblement, il tente de calmer ce déferlement d’enthousiasme... Mais rien n’y fait...

Alors il déclare calmement :

« Messieurs, voyons! C’est formidable que l’homme ait marché sur la lune, mais je crois que cela n’est rien comparé à l’idée que Dieu a marché sur la terre ! ».

L’inouï n’est pas toujours médiatique...

 

Pendant cette première dizaine de chapelet, rendons grâce pour...

1 - Les joies qui habitent nos vies ;

2 - Les grâces dont nous sommes comblés ;

3 - Nos amis, nos frères dans la foi ;

4 - Ceux qui nous ont transmis la foi ;

5 - Les saints qui sont pour nous un exemple ;

6 - Les hommes de bonne volonté ;

7 - Les réconciliations dont nous sommes témoins ;

8 - Le Oui de Marie ;

9 - Le don du Christ à notre humanité ;

10 - L’Amour de Dieu pour tous les hommes.

 

Pensée du jour :

A la lumière du Christ, du Verbe incarné, nous sommes appelés non seulement à voir Dieu autrement, mais également à voir l'homme autrement.

 

Prière :

« Ô Marie, donnez-moi un cœur doux et humble,

aimant sans demander de retour,

joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant votre divin Fils,

un cœur grand et indomptable,

qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse,

un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,

blessé de son amour et dont la plaie ne guérisse qu’au Ciel.»

L. de GRANDMAISON

Choeur des Moines de l'Abbaye de Tami

Cantique de Marie NT

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus

​© 2014 Doyenné de la Roche-Bernard

EgliseIC St Dolay.JPG