L'église St Michel à la Roche-Bd

Histoire

La première église Saint-Michel bâtie selon la tradition avec les pierres de la démolition de l'ancienne chapelle Saint-Michel, se situait à l'emplacement du parvis de l'actuelle.

Elle était orientée nord-sud avec le porche d'entrée sur la rue de Nantes. 

L'édifice, modeste en taille et en architecture, inauguré en 1633, dut être agrandi un siècle et demi plus tard avec l'accroissement important du bourg, qui avait depuis 1666 le statut de ville.

Le bâtiment se délabrant, une nouvelle église fut construite perpendiculairement à l'ancienne dans le jardin dit "du Colombier" et consacrée le 5 octobre 1879.  Un projet utilisant le granite pour l'extérieur et le calcaire pour l'intérieur fut retenu. La générosité des paroissiens, appelés pour une souscription, a permis d'en financer la moitié. Il fallut attendre quatre ans pour la construction du clocher qui abrite trois cloches. Ces dernières années, le carillon nécessitait des travaux de consolidation des charpentes de soutien et le changement des moteurs d'entraînement. C'est chose quasiment faite.

Depuis sa construction, l'église a subi trois phases importantes de travaux. Il y eut tout d'abord, dans les années 1920, le percement de quatre vitraux pour apporter de la clarté avec la construction d'une sacristie plus vaste. Peu après le concile Vatican II, l'abbé Binio coordonna la rénovation intérieure avec construction du nouvel autel, peinture générale en jaune, mais aussi de toutes les statues en gris et destruction de la chaire et de l'ancien autel. Quand il fut nommé recteur de Férel, il s'attacha à lancer les travaux de rénovation sur la même logique. 

Pour la restauration extérieure, il fallut attendre 1988 avec l'installation d'une horloge dans l'oeil-de-boeuf du clocher qui n'attendait que cela. René Pasgrimaud, conseiller municipal puis maire, fut le moteur de ces importants travaux. Malheureusement, d'autres travaux de peinture ont été rendus nécessaires suite à les actes de vandalisme. Outre la profanation du tabernacle et des inscriptions à connotation antireligieuses rapportées dans les journaux de l'époque, le feu avait été mis dans des tapis, provoquant une épaisse fumée qui avait noirci les murs et les voûtes. Le financement dégagé n'a pas permis de faire une remise en état complète. Entre-temps, l'état des plâtres et des enduits de la nef s'est dégradé et les intempéries ont fait des dégâts. La communauté paroissiale, après avoir été quelques mois à l'étroit dans la chapelle Notre-Dame, a réintégré les lieux et le curé Francis Loisel a pris en main ce qui n'était pas du ressort de la mairie, propriétaire de l'édifice. Le premier loto paroissial a permis de faire face à ces frais exceptionnels mais un autre projet lui tenait à coeur : l'installation d'un orgue. Un orgue électronique de bonne qualité fut installé, après une démonstration à la chapelle Basse-Mer. Un projet chassant l'autre, les lotos devenus interparoissiaux continuent depuis toutes ces années. 

Pendant ce temps, les statues, toutes enduites d'un gris délavé, du meilleur goût moderne en 1967, ont été repeintes par Daniel Boëffard, une à une, dans le style et les couleurs d'origine de la fin du XIXème siècle.

Michel Chatal, 

L'écho de la Vilaine n° 45

Intérieur de l'église Saint Michel avant 1965

 

Les archanges 

Les archanges sont plus que des anges.

Ce sont des princes. En effet, chacun de ces trois archanges eu une mission tout à fait extraordinaire.

Saint Michel est le leader de tous les anges.

Il vainc les démons, le mal.

Il est le vainqueur de Satan. 

Son nom signifie "qui est comme Dieu".

Il combat la méchanceté, les esprits mauvais.

Le pape François nous demande de prier Saint Michel :

"Satan présente les choses comme si elles étaient bonnes, mais son intention est de détruire l'Homme avec des motivations prétendument humanistes.

Les anges eux, luttent contre le diable et nous défendent". Pape François, septembre 2014.

 

Prière à St Michel archange

Saint Michel archange, défendez-nous dans le combat !

Soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu exerce sur lui son empire, nous le demandons en suppliant !

Et vous, prince de la milice du ciel, armé de la force de Dieu,

repoussez en enfer Satan et les autres esprits mauvais

qui rôdent dans le monde pour perdre les âmes.

AMEN

Saint Gabriel est l'archange fort qui intervient pour annoncer la venue du Messie.

L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu à Nazareth en Galilée pour annoncer à la Vierge Marie qu'elle enfanterait et qu'elle appellerait le nouveau-né "Jésus".

C'est le messager du Seigneur.

Saint Raphaël est celui qui guérit.

Il n'a pas l'aspect d'un ange. C'est un homme comme les autres qui prend Tobie sous sa protection, le guérit de sa cécité et lui procure de l'argent.

Il porte un regard plein de bonté sur la souffrance des hommes.

Les anges gardiens : nous avons tous un ange gardien et, comme dit le Père François-Xavier, "ne les laissez pas au chômage". Priez-les. N'ayez pas peur de vous appuyer sur eux.

Le vitrail de Saint Vincent Ferrier

Carte d'identité de Saint Vincent Ferrier 

le 23 janvier 1350 à Valence, en Espagne

 

Il prêcha en 1418 à la Roche-Bernard

décédé le 5 avril 1419, à 69 ans, à Vannes en France (Morbihan).

Nationalité : Aragonais

Ordre religieux  : prêtre de l'Ordre des Dominicains

Vénéré à Cathédrale Saint-Pierre de Vannes dans laquelle il a été enterréValence, etc.

Canonisation : le 29 juin 1455 à Rome par le pape Calixte III.


Vénéré par l'Église catholique romaine

Fête 5 avril (5 mai dans le Diocèse de Vannes)

Saint patron des constructeurs, couvreurs, plombiers.

Vitrail de St Vincent Ferrier dans le choeur de l'église

(à droite)

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus

​© 2014 Doyenné de la Roche-Bernard