Agenda

Sacrement de l'ordre

« Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi,

qu’eux aussi soient en nous » (Jn 17, 11).

Qu'est-ce que le sacrement de l'ordre ?

Le mot Ordre est étranger au Nouveau Testament. Il désignait dans le Rome antique chacun des trois corps sociaux parmi lesquels se répartissaient tous les citoyens : les sénateurs, les chevaliers et le peuple. Dans l’Eglise, il distingua, dès le second siècle, le clergé du peuple.

Les détenteurs du ministère apostolique, évêques, prêtres et diacres, constituent donc, avec les ministères inférieurs, l’ordre du clergé, tandis que les autres baptisés constituent l’ordre des laïcs ou le peuple. A l’intérieur du clergé, on distingue l’ordre des évêques, l’ordre des prêtres et celui des diacres. Chacun est promu à son ordre respectif par l’ordination, que confère l’imposition des mains de l’évêque. C’est là le sacrement du ministère apostolique.

 

Ordination presbytérale

du Père Jean-Paul Sossah

19 juin 2016

L'Evêque

Les prêtres

Par le sacrement de l’Ordre, le prêtre est configuré à Jésus Christ, comme Tête et Pasteur de son peuple. Ainsi, il devient capable de « vivre et agir, dans la force de l’Esprit Saint, pour le service de l’Église et pour le salut du monde ». Le don spirituel qu’ils reçoivent à l’ordination prépare les prêtres à continuer cette mission que le Christ a confiée aux apôtres. 

« Qui vous accueille m’accueille, et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé » (Mt 10, 40)

Le prêtre continue de façon spécifique le Christ lui-même, unique souverain et prêtre de la Nouvelle Alliance : il est une image vivante du Christ prêtre.

Il prolonge sa présence par son style de vie, en se rendant « en quelques sortes transparents à Lui », au milieu des hommes. Instruments vivants du Christ Prêtre, les prêtres sont ses ministres pour construire et édifier son Corps tout entier, l’Église.

Quelles sont les étapes de la formation ?

Les diacres

Yannick Soufflet, diacre en 2014,

ordonné prêtre le 27 juin 2015,

et le père Dominique LE CUNFF 

Avec les saint Etienne et Philippe, les saints Prochore, Nicanor, Timon Parménas et Nicolas fêtés le 28 juillet sont les premiers diacres de l'Eglise. En grec, "diacre" veut dire "serviteur".

Le Livre des Actes raconte que les apôtres avaient choisi sept hommes estimés de tous pour les aider dans les services du quotidien. Ainsi, les diacres avaient pour mission de visiter les malades et de s'occuper des personnes pauvres. Cela n'a pas changé aujourd'hui.

Au nom de l'Eglise, les diacres continent de prendre soin des personnes les plus fragiles, des pauvres, des sans-abri. 

Pendant la messe, le diacre proclame l' Evangile et assiste le prêtre. Il célèbre aussi des baptêmes et des mariages. 

Il y a deux sortes de diacres. Les uns restent célibataires et se préparent à devenir prêtres. Les autres sont souvent mariés et ils doivent annoncer la Bonne Nouvelle partout où ils vivent.

La mission du diacre est, par sa présence, de rappeler aux chrétiens qu’au nom de leur baptême ils ont à servir les hommes et les femmes, spécialement les plus démunis. Le diacre est envoyé vers les « périphéries existentielles ». La présence du diacre auprès des hommes et des femmes qu’ils côtoient tous les jours, veut rendre concrète une Église proche d’eux, attentive à leurs joies et à leurs peines.

« Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert »

 

​© 2014 Doyenné de la Roche-Bernard

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus